Retour intégral des entretiens avec des Valdonien.ne.s


Chloé - Saint Laurent

 Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ?

Mes réflexions se sont portées vers un nouveau mode de consommation (pourquoi continuer à consommer autant). Cette pause nous a tous entraînés à revenir à l’essentiel.

 Q2 - Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?

Oui, le résultat de cet arrêt mondial a fait « respirer » la planète. Les nombreux posts que j’ai pu lire ou écouter m’ont totalement confortée dans mes convictions écologiques et le besoin de lutter contre le réchauffement climatique.

Je suis convaincue que dorénavant, je ferai tout mon possible pour consommer local et en priorité bio.

 Q3 - Qu'attendez-vous de votre commune sur le court terme et dans les prochaines années ?

          - lié au votre profession ?

          - en tant que citoyen d'une façon générale 

Il faut un réel équilibre entre les 3 villages. Nous avons besoin à Saint-Laurent d’Oingt d’un réel projet. Nous nous sentons parfois isolés par rapport à Oingt et au Bois d’Oingt. Je souhaite donc que la nouvelle équipe municipale prenne ses décisions avec plus d’équité afin que la fusion soit une réalité.

Il faut par exemple qu’elle trouve une solution pour la réouverture de notre bar.

 Q4 - Quelle serait votre demande prioritaire (une seule si possible) à la nouvelle équipe municipale ?

Même si je suis assez rarement sur Saint-Laurent du fait de mes études… les bars dans les petits villages sont essentiels pour la convivialité. Ils permettent de se sentir moins isolés, de communiquer, de plaisanter… Trouvez une solution pour une réouverture au plus vite svp !

  

Yvan C – Directeur Général du FC Lyon – Le Bois d’Oingt

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ? 

Par son caractère inédit et soudain, la situation que nous venons de vivre ne laisse pas indifférent. Pour un certain nombre d'entre nous, elle a pu s'apparenter à une "pause". Bien que forcée, celle-ci a permis une forme d'introspection que ce soit sur le plan familial, social, professionnel et plus largement sur le sens que l'on donne à notre mode de vie. D'abord, la crise a rappelé à quel point les besoins primaires (santé-soins, social, agriculture-alimentation) sont essentiels. Ces secteurs d'activités doivent par conséquent être sécurisés en qualité comme en quantité, sans concession. Ensuite, la crise nous démontre à quel point la cité dans laquelle nous résidons doit être l'épicentre de nos préoccupations. Cela fait écho avec la mobilité liée à nos impératifs professionnels. Je m'explique. Pour un grand nombre de salariés, la crise a été la démonstration que le présentiel en entreprise ne faisait plus règle. Bon nombre de métiers sont « télétravaillables » et bon nombre de chefs d'entreprises ont attendu le COVID-19 pour s'en apercevoir. A mon sens, nous devons amplifier cette démarche initiée de force et "relocaliser" le salarié sur son territoire, et lutter contre l'effet "dortoir". Il sera alors libre de consommer local et davantage disposé à s'impliquer auprès de sa commune. 

Q2 - Qu'attendez-vous de votre commune sur le court terme et dans les prochaines années ?

          - lié au votre profession ?

          - en tant que citoyen d'une façon générale

J'espère de notre commune et de sa future équipe dirigeante qu'elles puissent passer un cap en matière de démocratie participative. Concrètement, cela nécessitera en premier lieu d'agir avec un souci de transparence total. Ensuite, il conviendra de communiquer autant que nécessaire pour enfin solliciter autant que possible les citoyens. Si le concept raisonne avec l'utopie pour certains, j'ai tendance à croire qu'une gouvernance transparente allège le poids de la responsabilité (pour celui qui la porte) et suscite l'adhésion. J'attends également de notre commune qu'elle soit le théâtre d'une gestion saine, de bon sens et éloignée de tout enjeu politique. A l'inverse, souscrire à la dimension politique (jeux de partis / étiquettes) traduirait davantage des ambitions de carrière plutôt que collectives. Il n'y a pas de place pour cela. 

A court terme, j'attendrai de la commune qu'elle puisse être le premier soutien de nos commerces, entreprises et associations dans ces temps de métamorphose.

Q3 - Quelle serait votre demande prioritaire (une seule si possible) à la nouvelle équipe municipale ?  

D'abord, j'attendrai de notre équipe municipale qu'elle puisse dresser un "état de santé /audit/panorama" complet sur notre commune.

Enfin, je ferai une demande particulière à la commune, à savoir une réflexion sur la création d'un lieu unique aux enjeux pluriels et complémentaires : 

- un tiers-lieu dédié aux télétravailleurs/entrepreneurs (espace de coworking).

- un espace multi-services qui comblerait les manques en matière de services au niveau local.

- rapatriement de l'office du tourisme.

- un petit lieu culturel modulable (conférences, petits concerts, expos).

Jacqueline S. (Ex présidente A.D.M.R.) retraitée  Le Bois d'Oingt

 Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?

Oui, elle a renforcé mes convictions, dans le sens où je pense que les personnes âgées sont mieux chez elles avec des aides qu’en EHPAD. Qu’il faut lutter contre la solitude de ces personnes, aider les associations, comme l’ADMR, qui luttent pour ces personnes, pour les handicapés et les familles.

Q2 - Qu'attendez-vous de votre commune sur le court terme et dans les prochaines années ?

Poursuivre l’aide à l’ADMR, garder à l esprit les besoins en personnel, promouvoir les emplois d’aides à domicile qui, après formations, peuvent déboucher sur des emplois d’aides-soignants et ceci sans condition de diplômes.

Je suis aussi très favorable à la construction d’une résidence autonomie séniors, à condition qu’elle soit près du bourg et dans un environnement agréable (espaces verts, jardins...).

Q3 - Quelle serait votre demande prioritaire (une seule si possible) à la nouvelle équipe municipale ?

Que tous les projets soient réalisés en fonction du développement durable. L’écologie est une priorité.

Renée D – Retraitée – Saint Laurent d’Oingt

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?
 ‌Ma conviction était qu’il ne fallait rien attendre de ce conseil municipal rongé par de nombreux maux… la pandémie l'a confirmé : je n'ai pas entendu sa voix, je n'ai vu aucune de ses actions, s’il y en a eu, parvenir jusqu'à moi et les 2 masques chirurgicaux distribués bien trop tard faisaient par trop « action de campagne électorale » pour la liste qui se veut l’héritière du conseil encore en place. 

Q2 - Qu'attendez-vous de votre commune sur le court terme et dans les prochaines années ?
Pour moi, je n'ai guère d'attentes parce que je n'ai besoin de rien que la mairie puisse m'apporter ; depuis longtemps j'ai compris que je suis" minoritaire" et en" non-harmonie" avec la pensée dominante.
Pour ma commune en revanche, j'ai quelques souhaits :
   - que la nouvelle équipe s'attache avec conviction à effacer les préventions contre l'unité de la nouvelle commune et à combattre "l'esprit de clocher" qui met en échec tout projet. Il faut travailler à gommer les jalousies, les rancunes et autres soupçons pour que chacun se sente chez lui partout à Val d'Oingt.
  - que la nouvelle équipe porte une attention particulière à l'éducation des enfants du primaire et du collège. Il me parait souhaitable que la municipalité l’appuie de tout son poids pour gommer ce handicap majeur des enfants des zones rurales : celui de ne pas avoir accès à des lieux culturels presque toujours citadins. Musées, monuments, théâtres, concerts etc. La Mairie devrait soutenir en particulier financièrement toute initiative des enseignants dans cette perspective. Elle pourrait aussi soutenir la venue d'acteurs culturels à Val d'Oingt et faire appel à toutes les compétences locales sur ces sujets (par exemple en favorisant le prêt de salles gratuit et en assumant la communication sur ces activités). Une vraie salle de cinéma serait la bienvenue !
  - que la connaissance et la conservation du patrimoine local soit un objet intime pour tous les habitants. Ceci nécessite une pédagogie tournée vers eux. L'appropriation par les gens eux-mêmes est la meilleure garante de bons résultats.


Q3 - Quelle serait votre demande prioritaire (une seule si possible) à la nouvelle équipe municipale ?

Ma demande prioritaire ? Que la nouvelle équipe s'éloigne des pratiques politiques anciennes : celles du secret, des décisions déjà prises avant que les conseillers municipaux en soient informés, des conseils municipaux mutiques et autres travers ! 

Patrick L - 51 ans - Directeur d’un établissement médico-social - Le Bois d'Oingt

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? 

Je m’interroge sur le fonctionnement de la société actuelle et sur la mondialisation. Il me semblerait bon que la France se réindustrialise.

Quel serait le meilleur équilibre entre l’obligation d’agir lors d’une crise sanitaire et les conséquences d’un confinement pour certaines personnes (isolement des séniors en EHPAD et ou des personnes souffrant de handicap) ?

Q2 - Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?

De profonds questionnements sur les priorités politiques qui sont données.

La pandémie a malheureusement encore creusé les inégalités.

Q3 - Qu'attendez-vous de votre commune sur le court terme et dans les prochaines années ?

          - lié au votre profession ?

          - en tant que citoyen d'une façon générale 

Nous avons la chance de vivre dans un cadre privilégié à Val d’Oingt.

Quelle place est faite à la solidarité et aux logements sociaux ?

J’attends de la commune un programme avec des perspectives de circuits courts et d’aides au public fragile.

 

Q4 - Quelle serait votre demande prioritaire (une seule si possible) à la nouvelle équipe municipale ?

Pour nos séniors, la priorité serait de construire une résidence autonomie plutôt que de les laisser isolés chez eux.

Patricia - Saint-Laurent

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? 

Au cours du confinement, j’ai constaté beaucoup de solidarité en général et vers nous qui étions frappés de plein fouet. Une ambiance un peu particulière, un peu coincée, s’est installée, mais vraiment j’ai trouvé beaucoup de compréhension et de prise en compte de nos difficultés pour faire face à la crise et à ses conséquences. Le redémarrage récent a été bon mais l’activité est irrégulière. Pour certains clients fatalistes, « c’est la vie », mais chez beaucoup, on sent de la peur et de la retenue. Oh il y a toujours les « j’m’en-foutistes », mais ils ne sont pas majoritaires, au fond les gens sont marqués.

Q2 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?

C’est très vaste comme question ! Je suis encore dans l’analyse. J’ai plein de doutes, de par ma profession, je suis inquiète : il y a les crédits, les factures, les charges… on essaye de faire bonne figure toujours. Alors je ne me plains pas. On a été soutenus, sans l’aide de l’Etat on n’aurait pas résisté. Je n’accepte pas ceux qui disent le contraire. Je répète que j’ai vraiment pu me rendre compte combien malgré le risque la solidarité existait… alors je ne critique pas.

Q3 - Qu'attendez-vous de votre commune sur le court terme et dans les prochaines années ?

          - lié au votre profession ?

          - en tant que citoyen d'une façon générale 

En tant que commerçante, j’ai un souhait, c’est que la place du BO soit moins minérale et qu’on améliore la circulation tant automobile que piétonnière au centre bourg. On ne peut pas supprimer les voitures, je le sais bien. Mais si j’ai personnellement investi dans des plantations, c’est insuffisant. Je suis persuadée qu’il faut privilégier le commerce local. On a un village, une commune superbe, une place au BO spacieuse et agréable. Il faut promouvoir et mettre en valeur tout ça !
La mise à disposition de vélos électriques et le covoiturage sont aussi de belles idées à mettre en œuvre.
Il y a un point qui mériterait réflexion pour moi ; c’est le nettoyage de la place du marchée mardi à 13 h. Cette opération, bien sûr nécessairement à ce moment-là catastrophique pour nous. Les clients fuient en effet le bruit et les projections dont nous ne pouvons pas les prémunir, n’y-a-t-il rien à faire ?

-en tant que citoyenne et administrée, je suis très prise par mon activité professionnelle et toutes mes réflexions me ramènent à elle. Je suis peu active sur les réseaux sociaux. Je préfère les supports d’information papiers.

Q4 - Quelle serait votre demande prioritaire (une seule si possible) à la nouvelle équipe municipale ?

Mon souci prioritaire est d’aménager la place au bénéfice des commerces pour donner de la vie au cœur de notre village.

Cécile J.F. - 45 ans - infirmière, Oingt

Quelles sont tes réflexions par rapport à la crise que nous venons de vivre, notamment niveau professionnel et à l’échelle de la commune ?

Pour moi, il est très important d’anticiper la solidarité à mettre en œuvre. J’ai vu des patients très isolés, des personnes âgées notamment. Certains me demandait de leur acheter du pain ! Ils n’ont pas forcément de la famille à côté.

Il faut pouvoir tout de suite mettre en place un système d’appels très réguliers, au moins tous les deux jours, aux personnes âgées, mais aussi les personnes malades, handicapées. Savoir comment elles se portent et de quoi elles ont besoin. Si besoin leur apporter ce dont elles ont besoin.

Une équipe pourrait se charger de cela, en utilisant un recensement de ces personnes, en lien avec la Maison du Rhône par exemple. Et réagir tout de suite en cas de crise.

Charles T - Viticulteur retraité - Saint-Laurent d’Oingt

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?

Ce n'est pas une réflexion totalement nouvelle, mais je pense que comme nous sommes dans une zone rurbaine, si des personnes ont envie de se reconnecter avec la terre, cela pourrait être intéressant de trouver comment mettre à disposition des terrains pour relancer des activités agricoles, même de petite envergure !

Il est important de sortir du discours pour aller plus loin dans l'entraide, le partage de connaissances, d'expériences...

Q2 -Qu'attendez vous de votre commune à court et moyen terme ?

La commune pourrait repérer les terrains non utilisés, disponibles, faire le lien et faciliter la mise en contact entre les propriétaires et les gens désireux de cultiver à nouveau ces terrains.

Q3- Quelle serait votre demande prioritaire à la nouvelle équipe municipale ?

Trouver une solution pour que le bar de Saint-Laurent fonctionne à nouveau et remplisse son rôle de lieu de convivialité au sein du village.

Céline M – Professeur de sport - St laurent d’Oingt

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?

Oui, ça nous a permis de prendre un peu de recul sur notre façon de vivre, de consommer. Parce qu’on a consommé uniquement l’essentiel, plus localement. Moi, je me suis interdit de faire des achats sur internet. Sur la commune les commerces sont assez bien représentés.

 J’aimerais qu’on arrête de surconsommer, d’importer de loin, qu’on reste sur l’essentiel.

On est capable d’être solidaires, j’aimerais que l’on renforce cette cohésion sociale. On va sûrement retomber dans nos travers mais j’aimerais que ça dure.

Q2 -Qu'attendez vous de votre commune à court et moyen terme ?

Sur cette crise, je n’ai pas de reproches à faire à la commune, lorsque nous avons cherché les informations, nous avons pu les trouver. Mais n’étant pas sur les réseaux sociaux et ne me retrouvant pas dans l’abondance d’informations via internet, j’aimerais un lieu référencé où trouver librement les informations communales.

Si c’est de son ressort j’attends de la commune qu’elle soutienne les petites entreprises, de la transparence dans la communication.

Q3- Quelle serait votre demande prioritaire à la nouvelle équipe municipale ?

Tous les sujets sont importants mais, pour moi, la priorité doit être donnée à l’environnement (gestion des déchets, consommation énergétique, développement des modes de déplacement alternatifs…)

Je suis très attirée par le projet de maraîchage, mais n’est-il pas un peu utopique ? Même s’il est vrai que certaines communes ont réussi à le développer.

Quentin M - Artisan vigneron - Oingt

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?

Ce qui me vient naturellement en tête n'est pour moi pas forcement une nouvelle réflexion mais bien une conviction renforcée par la crise sanitaire que nous venons de vivre : le fait de privilégier la consommation locale, aussi bien sur le plan alimentaire qu'industriel. Les entreprises françaises travaillent chaque jour pour nous proposer des produits qualitatifs, c'est à nous de les soutenir.

 Q2 -Qu'attendez vous de votre commune à court et moyen terme ?

C'est une question très large à laquelle il est difficile de répondre sans balayer toutes les compétences communales. Pour faire court, je dirais réussir à créer une vraie cohésion entre nos trois villages. Puisque la "réunification" a eu lieu, il faut maintenant que chaque habitant puisse se sentir bien dans cette nouvelle commune.

Q3- Quelle serait votre demande prioritaire à la nouvelle équipe municipale ?

Si je devais demander une seule chose à la nouvelle équipe municipale ce serait la création dans les documents d'urbanisme de PENAP (Périmètres de Protection des Espaces Naturels et Agricoles Périurbains) dans le but de protéger les espaces agricoles et naturels, et de ce fait, se positionner pour une agriculture durable en limitant l'urbanisation de certains espaces sur le long terme.

M - Commerçante - Le Bois d'Oingt

Q1 - Quelles sont vos nouvelles réflexions suite à la période que nous venons de vivre ? 
La première impression qui a prévalu pour moi c’est que cette crise créait une pause bienvenue pour la nature ; qu’elle instaurait une période de sérénité et de calme apparents dans nos villages, dans nos familles. Alors que l’on savait les enfants partout présents dans les maisons, on ne les a guère entendus. Cela nous a permis de redécouvrir les vertus de la famille, de la relation apaisée avec les voisins, les autres.
Après, j’ai avec bonheur vu s’épanouir une belle entraide. La fabrication des masques, des visières par des bénévoles actifs et désintéressés a beaucoup marqué dans la commune, comme la promotion et la mise en place efficace du recours aux producteurs locaux.

Q2 - Cette crise a-t-elle renforcé certaines de vos convictions ?
Je suis aujourd’hui plus qu’hier persuadée qu’il nous faut privilégier les circuits courts et l’achat français. Il nous faut faire vivre le local notamment sur le plan alimentaire. Je vais moins en grandes surfaces et fréquente plus nos petites structures commerciales valdoniennes : Colibris, Spar, bouchers, boulangers etc. Le maintien de nos commerces en vie est pour moi devenu plus que jamais une évidence.
Et puis, je n’ai plus aujourd’hui grande envie de voyager loin. Je crois qu’en priorité la France et l’Europe ont suffisamment de belles choses à offrir !

Q3 -Qu'attendez vous de votre commune à court et moyen terme ?
- en tant que commerçante : il parait impératif que la future équipe municipale prenne vraiment conscience de l’importance du commerce pour la commune, donc qu’elle soutienne et promeuve les commerçants locaux. Je crois également, parce que nous avons un cadre privilégié avec nos 3 beaux villages, que la mise en valeur de nos quartiers, de nos ruelles, de nos bâtiments doit être soignée et effective.

-en tant que citoyenne : j’attends de la liste qui sera élue, qu’elle s’engage POUR les habitants et non pour des intérêts personnels. Qu’elle sache analyser et prendre en compte les problématiques des gens et créer des structures ad hoc de dialogue pour que chacun puisse avoir des possibilités de contact avec les élus. Il faut instituer une concertation réelle.

Q4- Quelle serait votre demande prioritaire à la nouvelle équipe municipale ?
Je voudrais que l’on centre la commune sur un développement agréable de commune rurale. C’est un peu difficile à expliquer. Je n’étais pas pour la fusion, mais elle est faite donc ! Alors j’aimerais qu’on limite l’impact du regroupement, qu’on n’aille pas vers la création d’une ville, qu’on conserve la spécificité, les caractéristiques de chacun de nos 3 villages.
Enfin dernier souhait, que l’équipe nouvelle communique à la population le planning détaillé du personnel communal avec portrait, nom et emploi. Cela clarifierait les relations entre nous et permettrait de savoir qui fait quoi.